Project Views
728
Appreciations
230
Followers
41
Following
39
\ tellurisme et incandescence

La lumière, incarnée par le feu, se confronte, parfois se dissimule, sous l’écorce la plus sombre, l'apparente froideur. Elle est fugace, souvent insoupçonnée, exige un certain regard à celui qui veut la découvrir.
Là est le sens de mon travail : dépasser les apparences premières, l… Read More
\ tellurisme et incandescence

La lumière, incarnée par le feu, se confronte, parfois se dissimule, sous l’écorce la plus sombre, l'apparente froideur. Elle est fugace, souvent insoupçonnée, exige un certain regard à celui qui veut la découvrir.
Là est le sens de mon travail : dépasser les apparences premières, les perceptions immédiates.
En plongeant au coeur de la matière s’exprime cette quête de l’essence du monde : le tellurique et l’incandescent.

A travers ces énergies de la terre, ces forces fulgurantes sources de vie, c’est la beauté du monde qui s’exprime, et l’être qui est en jeu.
« Découvrir » la matière, c’est se découvrir soi au sens le plus profond du terme ; se laisser guider par la matière, c'est faire preuve d'humilité vis à vis d'un monde plus grand que nous.

Ainsi j'offre au regard des œuvres souvent épurées, de formes géométriques et de compositions simples, parfois répétitives, devant lesquelles seules quelques nuances, ou reflets, semblent éveiller notre attention. La matière se révèle alors, l’accident subtil apparaît, incandescent éclat de lumière, mouvement sous-jacent d’énergie pure, comme si la matière révélait ses mystères à travers des traces presque imperceptibles au premier regard.

La magie opère lentement ; véritable plongée au coeur d’une matière qui attendrait d’être approchée avec attention, et douceur, pour se dévoiler à nous, et nous dévoiler à nous-même en retour.

\ émail sur métal, zinc et ardoise

Créer avec de l’émail, c’est avant tout s’approprier une matière exceptionnelle. Proche du cristal par sa brillance, l’émail doit aux cuissons successives dans un four à 900° l’intensité de ses couleurs, leur velouté et leur durabilité.

J'emploie dans mes créations l’émail « bijoutier ». Reconnu pour sa pureté, il est utilisé par les orfèvres et les joailliers, sur cuivre, argent ou or.
Mon approche est toutefois singulière : j'ai choisi le travailler et de le révéler sur de grandes surfaces, souvent monochromes, équilibrées, et découpées géométriquement.

Les couleurs privilégiées sont extraites de mon arc en ciel personnel : une palette épurée de couleurs franches, immédiates, et puissantes. Le rouge, le vert, le bleu, le violet, ainsi qu’un émail jaune d’or particulièrement intense et riche en nuances. Sans oublier le noir profond, la pureté du blanc, les nuances subtiles de gris mat...

Privilégier l'émail transparent est pour moi une évidence. Comme elle le ferait avec un vitrail, la lumière traverse la couche d’émail. Elle joue avec les aspérités du métal, le lisse et le brillant, le rugueux et le mat. Elle révèle les aspects cachés ; gravures du cuivre, oxydations, nuances subtiles de colorations. Le regard caresse cette surface, s’enfonce dans les parties transparentes, cherche les reliefs, joue avec les matières apparentes.

Le cuivre, métal de prédilection par sa capacité à diffuser ses oxydes sous l’effet de l’émail en fusion, est toujours présent dans mes œuvres : vivant sous la transparence, il souligne et contourne subtilement les parties émaillées.

Venant souligner l’incandescence de l’émail, l’ardoise et le zinc ont été mêlées aux œuvres récentes. Ces nouveaux matériaux, oxydés et marqués par le temps, patinés et cirés, apportent une profondeur supplémentaire à la lumière de l’émail.

La co-existence de ces différentes matières, par leur beauté propre et leurs infinies nuances naturelles, accompagne parfaitement mon dessein artistique : appréhender le monde qui nous entoure avec attention et délicatesse. Read Less
Member since: