qu'est-ce que j'peux faire? j'sais pas quoi faire…

  • 211
  • 17
  • 2
  • qu'est-ce que j'peux faire? j'sais pas quoi faire…

    Mon objectif est de montrer que la banalité est source de création.
    L’ennui est fui comme un mal honteux… Loin des connotations négatives qu’il véhicule, 
    l’ennui à petite dose est bon pour la santé et favorise la création. J’ai choisi de réaliser 
    une série d’affiches accompagnées d’un livre retraçant mon processus de recherche. 

    « La vie quotidienne est au centre de tout. » 
    Cette phrase énoncée par Guy Debord est le cœur de mon propos. J’ai ainsi choisi 
    neuf situations qui peuvent être vécues comme vecteur d’ennui : le café, le métro, la salle d’attente, la rue, le parc, l’école, le bureau, le repas & la chambre ; auxquelles j’appliquerais 
    les mêmes processus. C’est à partir de là que mon travail créatif commence.

    Blanc Rituel… à travers mes photographies mon but est d’amener le spectateur 
    à appréhender son quotidien différemment. Le blanc est une couleur de passage, 
    associé souvent aux notions de vide et de rien, il permet de se libérer du flux d’images. 
    Un rituel de passage avant tout commencement.

    Bruits Ordinaires… « le bruit, en niant le silence devient création, représentation du monde, symbole de la vie » , John Cage. J’ai réalisé des enregistrements correspondant à chaque lieu d’une durée de 4’33’’ que j’ai ensuite réinterpretés grâce à la ponctuation, pour amener
    le spectateur à visualiser les bruits… de manière plus poètique.

    Paroles Banales… Guy Debord dénonçait la passivité du spectateur, la non-intervention. 
    Si nous tendons l’oreille aux discussions, les bribes de ces dernières peuvent nous amener 
    à nous interroger, nous évader. Chaque compositions typographiques varient selon le lieu. 

    Un regard qui change… Bref derrière l’ennui apparent réside un potentiel créatif sans fin.