Traduction éternelle

  • 252
  • 15
  • 2
  • Traduction éternelle
    Le site Internet
  • Le site Internet « Traduction éternelle » a été créé en avril 2010 afin de remplacer un blog, « Estampe japonaise », que je tenais alors. Ce blog n’avait pour seul but que de partager mes créations avec mes amis et ma famille. A mon grand étonnement, celui-ci rencontra un vif succès et a donc tout naturellement évolué vers un support qu’il m’était plus facile de façonner.
    Celui-ci retrace mon parcours même si nombre de mes textes n’y sont pas car ceux-là ont été à jamais perdus à l’instar de mes dessins.
    Le nom « Traduction éternelle » s’est imposé à moi. Au risque, maladroitement, de paraître orgueilleux, j’ai réalisé que les mots que je jetais, de façon naïve, sur le papier concernaient de nombreuses personnes. Les commentaires laissés sur mon blog m’ont terriblement touché. Touché car leurs messages étaient criants de vérité. Nombreux furent ceux qui me remerciaient pour mon insoumission et parfois même mon incroyable impertinence. J’ai appris, à travers « leurs mots », à apprécier mon travail d’écriture.
    « La terre crut qu’elle était le ciel » rejoint le titre de cette page tout comme le précepte qui le dicta. Je favorise l’authentique aux paillettes et n’ai qu’une seule envie, rester fidele à mes principes. Pourquoi jurer être le ciel alors que la terre est tout aussi belle ?
    Le logo du site est issu de l’une de mes créations graphiques*. Celui-ci est décliné en différentes couleurs afin d’accentuer les nombreuses facettes que me définissent.
    *Te Awarua, illustratuion (ou motif) réalisée en 2004 pour la pièce du même nom écrite par Albert Belz et interprée à Le Quesnoy par La Compagnie Altus.