Inerte

  • 269
  • 28
  • 3
  • Inerte
  • "Comme chaque nuit, je me réveille oppressée, la poitrine compressée, le souffle coupé. Je suis inerte, dans ce sommeil étranger aux rêves, et lointain de la réalité. Je me sens comme une nature morte, à la fois fragile mais forte, à la fois belle et moche, à la fois vivante et morte. Je ne sais d'où cette sensation me vient, je ne sais d'où cette habitude est arrivée. Je suis inerte, sans vie, sans rêves, et sans avenir."