Add to Collection
Tools Used

Tools

About

About

Le Guerab fait partie de ces métiers ancestraux qui symbolisent la culture marocaine dans ce qu'elle a de plus authentique. Métier ancestral, cer… Read More
Le Guerab fait partie de ces métiers ancestraux qui symbolisent la culture marocaine dans ce qu'elle a de plus authentique. Métier ancestral, certes, mais métier en voie d'extinction aussi. En effet, les guerabs, jadis omniprésents, sont de plus en plus rares dans l'espace collectif marocain. Reconnaissable à son accoutrement caractéristique, le guerab peut faire penser au bouffon de la culture occidental. Le premier étanche la soif, le dernier étanche une autre sorte de soif, la soif de rire d'autrui. Si le métier de bouffon a complètement disparu, celui de guerab survit encore, contre les vents et les marées de l'indifférence. Le Maroc a mué, et continue à le faire encore, il est donc inéluctable voir s'estomper une partie de cette culture qui change de statut et se voit qualifier de «symbolique». C'est donc un devoir de s'en souvenir, de lui rendre l'hommage qu'elle mérite, de la célébrer d'une certaine manière. Tout comme l'eau qu'il propose, le guerab est une richesse enviable ; il incarne la richesse de la culture populaire de ce pays, mais aussi sa fragilité. Read Less
Published:
Guerrab, joker
t-shirt design.
Le Guerab fait partie de cesmétiers ancestraux qui symbolisent la culture marocaine dans ce qu'elle a deplus authentique. Métier ancestral, certes, mais métier en voie d'extinctionaussi. En effet, les guerabs, jadis omniprésents, sont de plus en plus raresdans l'espace collectif marocain.

Reconnaissable à son accoutrementcaractéristique, le guerab peut faire penser au bouffon de la culture occidental.Le premier étanche la soif, le dernier étanche une autre sorte de soif, la soifde rire d'autrui. Si le métier de bouffon a complètement disparu, celui deguerab survit encore, contre les vents et les marées de l'indifférence. LeMaroc a mué, et continue à le faire encore, il est donc inéluctable voirs'estomper une partie de cette culture qui change de statut et se voitqualifier de «symbolique». C'est donc un devoir de s'en souvenir, de lui rendrel'hommage qu'elle mérite, de la célébrer d'une certaine manière. Tout commel'eau qu'il propose, le guerab est une richesse enviable ; il incarne larichesse de la culture populaire de ce pays, mais aussi sa fragilité.

Site Web | Facebook