Add to Collection
About

About

Bison Ravi - Projet de diplôme Biographie éclatée de Boris Vian.
Published:
BISON RAVI, Projet de diplôme, 2011
200 pages, exemplaire unique
 
Ce projet est un manifeste sur ma vision de la création : une recherche ininterrompue de manières de faire passer des idées, en passant par la création d'objets graphiques qui jouent avec des supports aussi variés que libres, sans limite de média ou de moyens. Boris Vian est l'illustration de cette façon de créer, anticonformiste, joueur et plein de ressources. Il changeait de métier et de façon de s'exprimer en fonction de ce qu'il avait à dire, sans se soucier du support ou du média. Il avait pour habitude de rentrer dans les cadres institutionnalisés, pour mieux s'affranchir des codes en s'amusant avant tout.
L'idée était de retranscrire son esprit avec les moyens actuels de communication pour le faire connaître de manière différente à un public aussi important que divers, j'ai donc choisi d'éclater sa biographie en reprenant les codes de différents médias et en les tordant pour en faire des supports adaptés à Boris Vian. Tout a été fait dans sa logique de jeu, en utilisant sa liberté de narration pour mettre les gens dans des situations inhabituelles et loufoques comme lorsque l'on parcourt son oeuvre. L'identité de ce projet est entièrement basée sur Boris Vian, sa vie et ses créations. J'ai choisi d'utiliser les anagrammes de son nom (bison ravi pour nommer le projet, un de ses pseudonymes très utilisé et qui le représente très bien) et de créer un logo interchangeable, où chaque lettre transcrit une partie de lui. Une timeline reprenant ses principales activités et des repères chronologiques ainsi qu'une pagination commune réalisée à partir des codes graphiques des logiciels de musique, rappelant ainsi les 2 principes qui traverse sa vie et son oeuvre : la musique et le fait qu'il ait une formation d'ingénieur.
 
This project is my creative vision’s manifesto: an uninterrupted search of means of expressions, through the creation of graphical objects playing with diverse & free supports, with no restrictions of media or means. Boris Vian is the ultimate example of this creative process: anti-conformist, fun & full of resources. He changed jobs & means of expressions depending on what he had to say, with no concern for media or supports. He entered institutionalised circles in order to better break the rules, always having fun doing so. The objective was to transcribe his state of mind with modern communication means, making him known under a different light to a large, and diverse audience. We thus decided to dismantle his biography, using different medias’ codes & bending them, adapting them to Vian’s personality. Everything was done in a playful way, inspired by his narrative freedom, creating unusual & strange situations for people, in accordance with Vian’s artistic body of work.
The identity of this book is entirely based on Boris Vian’s life & his creations. We thus used anagrams of his name (Bison ravi being a nickname he liked to give himself) & create interchangeable logos, where each letter transcribes a bit of him. The timeline containing his main activities, chronological benchmarks, & pagination based on music software graphical codes, remind us of the two principles that guided his life: his love for music, & his engineer background.
 
L'IDENTITÉ DU PROJET
L'identité de ce projet est entièrement basée sur Boris Vian, sa vie et ses créations. Il jouait avec les mots, avec ses pseudonymes, avec les figures de style. J'ai choisi d'utiliser les anagrammes de son nom (bison ravi pour nommer le projet, un de ses pseudonymes très utilisé et qui le représente très bien) et ainsi de créer un logo identifiable mais interchangeable, où chaque lettre transcrit une partie de lui.
Une timeline reprenant ses principales activités et des repères chronologiques, ainsi que la pagination sont crées à partir des codes graphiques des logiciels de musique, rappelant ainsi les 2 points qui traversent toute sa vie et son oeuvre : la musique & la technologie et la technique (il est ingénieur de formation, ce qui transparait dans la façon dont il traite les choses et réfléchit)
LE MOIS BORIS VIAN
Le projet est devenu un mois consacré à Boris Vian, durant lequel des actions de communications et des moyens sont entrepris, pour toucher un maximum de gens, de manière ludique et ainsi de les plonger directement dans son univers. Toutes ces actions de communications annoncent également la sortie d'une biographie (dans un second temps), sont signées d'un logo et renvoient au même site.
BIOGRAPHIE
J'ai choisi de centrer cette biographie autour de 5 thèmes (qui se retrouvent au coeur des toutes ses activités, permettant ainsi de comprendre sa manière de créer). Elle n'est donc pas présentée dans un ordre chronologique et chaque thème est accompagné graphiquement, par un choix de mise en page, papiers, d'illustrations le mieux adapté. Le lecteur reste guidé par la timeline et l'identité visuelle du projet.
INVENTEUR
Il a eu une formation d'ingénieur, ce qui a ensuite beaucoup influencé son oeuvre et ses choix. C'était avant tout un inventeur, de mots, concepts, jeux, façon de vivre etc.. et a laissé derrière lui des tonnes d'inventions, réelles comme fictives.
Opération de communication : Des roues de vélib' sont remplacées par des roues à élastique (dont il a réellement vendu le brevet), des échiquier à 3 dimensions et 8 étages sont mis à disposition dans des parcs, des affiches annonçant la mise en place de la norme des injures placardées dans la ville (norme qu'il a crée lorsqu'il travaillait à l'AFNOR), des pianocktails et autre mots valises sont crées et mis en place dans la ville etc.
CRÉATEUR INTENSIF
Il n'a vécu que 39 ans mais l'importance de l'ouvre et des travaux qu'il a laissé est telle qu'on a du mal à l'imaginer. Ingénieur, écrivain, scénariste, acteur, chanteur, directeur artistique de maisons de disques, pataphysicien, roi de Saint-Germain-des-Prés, traducteur, critique, musicien, poète... Il a ainsi démontré que "la liberté d'expression ne s'use que si on ne s'en sert pas" et "qu'il faut savoir jusqu'où on peut aller trop loin". Souvent ses œuvres furent interdites, peu lui importait, il en produisait d'autres.
Opération de communication : Donner aux gens envie de s'exprimer et d'inventer, en laissant libre court à l'imagination de pseudonymes ou anagrammes sur les murs, installation de règles des bourimés (création de poèmes à partir de mots qui riment par pairs) dans le métro, recouvrir les couvertures de tous les livres d'une librairie pour donner aux gens l'occasion de changer et d'inventer les titres etc.
PROVOCATEUR
Il avait l'art de la polémique, qu'il justifiait en retournernant l'argument de ses détracteurs avec l'aisance d'une fine mouche qui pique.
"J'irais cracher sur vos tombes", "le déserteur", ses « Chroniques du menteur », il faisait passer ses idées et convictions en provocant pour bousculer.
Opération de communication : Des citations et extraits de ses oeuvres sont placées à travers la ville, la presse et tout autre endroit qui pourra susciter une émotion et interroger.
PRÉCURSEUR
Durant l'après-guerre, la modernité est américaine. Du jazz au roman à suspense, du cinéma à la science-fiction, c'est d'outre-Atlantique que surgissent les nouveautés qui bousculent les réflexes et nos habitudes. Le trompettiste de Saint-Germain-des-Prés, romancier des "morts ont tous la même peau", se révèle ici à l'affût de ces modes nouveaux de création et de sensibilité. L'esthétique des salles, l'utilisation du jazz, la vogue de la comédie musicale, l'avenir du cinéma d'amateur : tout l'intéresse ! Comme nous le prouve ses articles, chroniques et autres productions qui échelonnent sa vie d'écrivain et son oeuvre. Opération de communication : Un compte Twitter : http://twitter.com/Bisonravi11 reprenant essentiellement les choses pour lequel il a été précurseur, tout ce qu'il a introduit en France. C'est un média nouveau et plein de possibilité, convenant au fait que Boris Vian était en avance sur son temps, toujours à la recherche de nouveaux modes de pensées.
De plus c'est un format adapté à son écriture car il est court et instantané, qu'il y a une possibilité de mélanger les médias (photos, vidéos etc..)
ANTICONFORMISTE
Son engagement, ses valeurs, basées sur le rejet des "fondements de la société" que sont l'Eglise, l'Etat et l'argent, tout chez lui montre un anticonformisme profond. Pas d'autorité, juste une grande liberté de pensées et d'action.
"La preuve est faite dans ses romans; notamment à travers l'arrachement douloureux à l'enfance. Tous ses héros (Colin de L'Écume des jours, Angel de L'Automne à Pékin, l'autre Angel, celui de L'Arrache-cœur, Wolf de L'Herbe rouge) manquent leur passage à l'âge adulte ; ils meurent ou disparaissent de ne pouvoir se soumettre à ses contraintes, à ses normes (celles du travail, de l'argent, de l'amour, du mariage, de la paternité).
Mais ce n'était de sa part ni de l'inconscience ni de l'irresponsable mais au contraire une lucidité combative. La société des adultes récuse et détruit le rêve, l'imagination ; elle empêche de se vouloir autre, de remettre en question, de créer. Il a donc cherché toute sa vie à le combattre et le dénoncer.
"Tard, passé trente ans, tous ses romans écrits, il confessera n'avoir eu qu'indifférence jusque-là pour la chose publique. Et pourtant, mieux que ne le fera son Traité de civisme où il cherche des solutions aux problèmes de la Cité, de l'homme dans la Cité, tentative qui traînera cinq ans (entre 1951 et 1956) pour finalement avorter, ses romans des temps d'apparente insouciance dénoncent l'horreur et la stupidité d'une société qui lamine l'individu." Audrey Camus
Opération de communication : remplacer les lettres de déclaration des impôts (ou autre papier officiel) par des règles de monopoly "le celebre jeu des transactions immobilière", remplacer tous les maillots de l'équipe du PSG par le numéro 11 (rapport au 11 le chiffre fétiche de Vian) et le nom par bison ravi, changer le logo de la poste et du tour de france par celui de bison ravi (rapport au jaune la couleur fétiche de Vian), transformer les panneaux de circulation en créant de nouvelles indications à partir des codes actuels.
Année : 2011
Client : Auto-édition
Format : 210 x 297 mm
Nombre de pages : 150