ABL / A l'avant garde
ABL
à l’avant garde 
__________________
 
 
Ce travail à été possible grâce aux soldats du 12 _ 13ième  de ligne. Durant 10 mois j’ai participé à leurs activités et déplacements... Je les ai suivi lors de parade à la caserne, entraînements dans le camp d’Elsenborn, en exercice en République Tchèque, à la piscine...
 
Le 12 _ 13ième  de Ligne est le bataillon d'infanterie active le plus ancien de Belgique. Issu des Corps francs de volontaires constitués au lendemain de l'indépendance, il est créé le 31 mars 1831. La même année, il participe av ec éclat à la campagne de libération de la Belgique. Il est également le plus glorieux. Il totalise à lui seul le plus grand nombre de citations et d'inscriptions parmi les unités de l'armée belge.
 
Tout le monde ne peut pas voir ce que l'Homme endure, ce sont les photographes qui vont le montrer en réalisant des images puissantes. Sortir les gens de l'indifférence. Mes images de soldats, ne sont peut être pas celles d'hommes tueurs et destructeurs, les miennes sont des images d'hommes s'entrainant, s’entraidant pour se protéger mais aussi protéger les populations, lors de famines, de conflits, et de massacres.
Soldats et photographes œuvrons  à un monde en paix.
J'espère que mes images rendront compte de cette présence protectrice. 
Une personne m’a dit : « ce n’est pas l’arme qui est dangereuse, mais l’homme qui l’utilise et surtout à quelle fin il l’utilise ».
 
Pourquoi ce sujet ? Une envie ? Avoir été élevé par un père militaire ? Une fascination ? 
Un besoin ? De la curiosité ?...  Des questions et remise en questions...
 
La manière dont je décris un événement, va déterminer la perception qu’on se fait de cet évènement. Il s'agit d’être conscient de l’impact d’un tel propos.
L'appareil photo est un outil, mon outil qui me permet de m'exprimer, de montrer le monde.
Je ne peux faire mes photos, que parce que les gens m'acceptent. Le pire pour moi serait que mon travail soit perçu comme « profiteur d’autrui ». 
 Je ne peux justifier ma photographie qu'en respectant l’autre. C'est ce respect qui fait que je suis accepté par cet autre. Et je peux ainsi m'accepter moi - même en tant que photographe.
 
Plus j’avance dans ma démarche photographique et plus je comprend le monde qui m’entoure, j’ouvre les yeux, je pense différemment, j’acquière un point de vue, ma pensée, mes paroles sont traduites en images.
 
 
Mais j’ai encore tellement de chemin à faire...
 
 
 
 
Christophe Nizet
 
ABL / A l'avant garde
26
1,003
2
Published:

ABL / A l'avant garde

C'est un travail qui parle de l'armée Belge. J'ai suivit le 12/13 ième de ligne de Spa. It is a work which speaks about the Belgian army. I Read More
26
1,003
2
Published: