Add to Collection
About

About

Au nocturne des anonymes Quand le regard se minuscule ; Quand l’iris, sec comme une tête d'épingle, se fait sévère au point de rendre pénible la… Read More
Au nocturne des anonymes Quand le regard se minuscule ; Quand l’iris, sec comme une tête d'épingle, se fait sévère au point de rendre pénible la vue d’autrui; Alors –forcément– la nuit est appétit. De voir. De vous voir. A l’aise dans ce coton d’outre-mer sale qu’est l’aube quand elle coule aux rigoles des rues parisiennes, je sors pour –en secret– laisser l’animal qui sous ma faim rampe se réveiller à l’espoir de vous mater. Malgré la saccade des mouvements de votre marche Malgré l’imprécis de mon regard En secret je tente, Suprême délice, De cerner les contours qui vous font. Et c’est au loin de Toi que je rêve de Vous imag-iner » Read Less
Published: