Urban signage / Signalétique urbaine
City of Science_Esch-Belval




Urban signage for a university campus

The City of Science, of Research and of Innovation, built on the blast furnace site of Belval-Ouest, is one of Luxembourg's state-of-the-art projects.

The campus, derived from several international competitions, has become the university hub of the country. Eventually, it will host 3,000 scientists and 7,000 students.The urban signage project, entrusted to us by Fond Belval, is also the owner of the entire site.

Our study was to analyze and propose urban design solutions, to identify the buildings, without intervening on the facades, while making visible the names of remote buildings from afar.
.
The retained proposition, a black monolith, halfway between design and architecture, coexists and creates a counterpoint with the "flying saucers" lighting fixtures, by Ingo Maurer.

Institutional information is available to users with inlaid screens, and pertinent information inscribes the building's occupants at eye level.

The color black provides at the same time a presence, and neutrality. To render the volume readable, the sides are treated with alternating matte and reflective surfaces.

The shiny surfaces reflect the environment, the sky..., and the matte sides, inscribe the names of the buildings, allowing readability without interference.

These monoliths, 13.5 meters high x 80cm, are positioned throughout the site, establishing a visual network defining the campus's urban signage.







Signalétique urbaine pour un campus

La Cité des Sciences, de la Recherche et de l’Innovation construite sur le site des hauts fourneaux de Belval-Ouest est l’un des projets-phares de l’état Luxembourgeois.

Ce campus, qui a motivé plusieurs concours internationaux, est devenu le pôle universitaire principal du pays. À terme, il accueillera 3000 scientifiques et 7000 étudiants.

Pour identifier les bâtiments, le projet de signalétique urbaine nous a été confié par le Fonds Belval, Maître d’ouvrage de l'ensemble du site.

L'étude devait proposer des solutions sans intervenir sur les façades et permettre de lire le nom des bâtiments à distance.

Le dispositif plastique retenu, à mi-chemin entre le design et l’architecture, cohabite et fait contre-point avec les luminaires « soucoupes volantes » de Ingo Maurer.

Il permet aussi d'apporter des informations institutionnelles proches aux usagers avec des écrans incrustés et des inscriptions à hauteur d'homme.

La couleur noire donne en même temps présence et neutralité. Pour rendre le volume lisible, les flancs sont traités dans une alternance des surfaces mates et réflectives.

Les surfaces brillantes reflètent l’environnement, le ciel ..., et les faces mates, où sont inscrits les noms des bâtiments, permettent une lisibilité sans interférences.

Ces stèles de 13,5 mètres de haut x 80cm, dont la taille et les proportions sont toujours les mêmes, créent une répétition visuelle qui compose l'unité du campus.





photography : © Vitale Design


Urban Signage
0
56
0
Published:

Urban Signage

0
56
0
Published: