• Add to Collection
  • Tools Used

    Tools

  • About

    About

    HALLELUJAH Kitchen & Bar (2016) When Shuji, the owner of Hallelujah asked me to work on the visual identity of his new restaurant, we talked a l… Read More
    HALLELUJAH Kitchen & Bar (2016) When Shuji, the owner of Hallelujah asked me to work on the visual identity of his new restaurant, we talked a long time about the kind of atmosphere and place he wanted to create. He brought a collection of various photos he had picked up on internet to help me understand what he had in mind for his visual identity: letterings, hand-crafted and old-school logos or shop signs, bright and warm colors, ornaments, tattoo designs and some visuals with a South American feel. His idea was accurate enough to give me a good sense of the direction to take in order to create a visual identity that reflects the atmosphere of his new restaurant, however he gave me a lot of freedom as a designer. Description of the place: Location: in Nagarekawa, the vibrant nightlife district of Hiroshima. Opening hours: 6pm to 5am. Atmosphere & interior: The owner Shuji had defined it as mix between a Japanese izakaya and a casual dining bar where it’s also OK just to have a drink. A welcoming place for everybody, not snobbish nor hipsterish, and where customers can feel relaxed. A big sitting counter, some tables and sofas. An entrance door painted in pink, a lot of plants and wood, mismatched pieces of furniture, pop colors, weird curios, magazines and books, a big screen displaying movies like Train Spotting and music shows like Woodstock. A place that is deliberately not too stylish. Music: reggae, ska, rock-steady, hip-hop Food: Western food (ajillo, jerk chicken, pasta, curry, Spanish ham…) / Japanese casual and nostalgic dishes (grilled fish, oden, tulip karaage, nitamago...) Customers: salarymen, young people, groups of girls, party people, people who come alone but are in the mood to have a chat at the counter, and some foreign travelers who want an experience of Hiroshima's nightlife. Quand le propriétaire d'Hallelujah, Shuji, m'a contactée afin que j'élabore l'identité visuelle de son nouveau restaurant, il a d'abord passé un long moment à me décrire avec enthousiasme et précision le genre de lieu et d'atmosphère qu'il souhaitait créer. Il avait collecté une quinzaine de photos assez variées afin de m'aider à cerner l'univers graphique et esthétique qu'il associait à son restaurant : des lettrages, des logos, enseignes ou emballages assez old school avec un traitement plutôt artisanal, des couleurs chaudes et vives, presque primaires, des motifs ornementaux, des tatouages, des matières brutes (bois, papier kraft) et quelques visuels aux accents sud-américains. S'il avait une idée plutôt précise de l'image et du message qu'il souhaitait transmettre, je ne me suis pas sentie limitée dans mon interprétation et dans mes choix graphiques. Cela m'a permis de créer une identité visuelle reflétant au mieux sa personnalité et celle de son lieu, en phase avec son positionnement et sa cible. Description du lieu : Situation : dans Nagarekawa, le quartier des noctambules, le centre névralgique d'Hiroshima la nuit. Heures d'ouverture : de 18h à 5h du matin. Ambiance et déco : Entre l'izakaya populaire modernisé et le dining bar. Un lieu où l'on peut aussi venir juste pour boire un verre. Un lieu accueillant, ni snob ni réservé aux hipsters, ou l'on se sent à l'aise. Un grand comptoir où l'on peut s'asseoir, quelques tables et des coins canapé. Une porte d'entrée rose, beaucoup de plantes et de bois, des chaises et éléments de déco volontairement dépareillés, des couleurs pop, des bibelots un peu étranges, des magazines et livres d'art, un grand écran sur lequel sont diffusés des films comme Trainspotting ou des concerts comme Woodstock. Bref un lieu qui se veut ni trop hype ni trop intimidant. Musique : reggae, ska, rock steady, hip-hop, rien de trop agressif Cuisine : occidentale (ajillo, jerk chicken, pâtes, curry, jambon serrano sur le comptoir) et Japonaise "B gourmet" nostalgique (poisson grillé, oden, tulip karaage, nitamago...), tout en misant sur la qualité des produits. Clientèle : Salarymen, jeunes, groupes de filles, fêtards, personnes seules ayant de discuter au comptoir, jeunes touristes étrangers ayant envie de goûter à l'ambiance locale tout en sentant à l'aise Outils de communication : logo, cartes de visite du propriétaire et du restaurant, flyers pour la soirée d'ouverture, autocollants, sous-verres, menus. Read Less
    Published:
HALLELUJAH Kitchen & Bar (2016)

When Shuji, the owner of Hallelujah asked me to work on the visual identity of his new restaurant, we talked a long time about the kind of atmosphere and place he wanted to create.

He brought a collection of various photos he had picked up on internet to help me understand what he had in mind for his visual identity: letterings, hand-crafted and old-school logos or shop signs, bright and warm colors, ornaments, tattoo designs and some visuals with a South American feel.

His idea was accurate enough to give me a good sense of the direction to take in order to create a visual identity that reflects the atmosphere of his new restaurant, however he gave me a lot of freedom as a designer.

Color scheme
Main logo
Logo with different color variations

Description of the place:

Location: in Nagarekawa, the vibrant nightlife district of Hiroshima.

Opening hours: 6pm to 5am.

Atmosphere & interior: The owner Shuji had defined it as mix between a Japanese izakaya and a casual dining bar where it’s also OK just to have a drink. A welcoming place for everybody, not snobbish nor hipsterish, and where customers can feel relaxed.
A big sitting counter, some tables and sofas.
An entrance door painted in pink, a lot of plants and wood, mismatched pieces of furniture, pop colors, weird curios, magazines and books, a big screen displaying movies like Train Spotting and music shows like Woodstock. A place that is deliberately not too stylish.

Music: reggae, ska, rock-steady, hip-hop

Food: Western food (ajillo, jerk chicken, pasta, curry, Spanish ham…) / Japanese casual and nostalgic dishes (grilled fish, oden, tulip karaage, nitamago...)

Customers: salarymen, young people, groups of girls, party people, people who come alone but are in the mood to have a chat at the counter, and some foreign travelers who want an experience of Hiroshima's nightlife.


Clipped menus in Japanese and English
Shuji, the owner of Hallelujah and the logo he tattooed on his arm


Stickers with the logo
Name cards and shop cards
Onion rings and tuna cheek
Flyer for the opening of the restaurant
Handle of the door laser-carved in wood
Coaster

Quand le propriétaire d'Hallelujah, Shuji, m'a contactée afin que j'élabore l'identité visuelle de son nouveau restaurant, il a d'abord passé un long moment à me décrire avec enthousiasme et précision le genre de lieu et d'atmosphère qu'il souhaitait créer.
Il avait collecté une quinzaine de photos assez variées afin de m'aider à cerner l'univers graphique et esthétique qu'il associait à son restaurant : des lettrages, des logos, enseignes ou emballages assez old school avec un traitement plutôt artisanal, des couleurs chaudes et vives, presque primaires, des motifs ornementaux, des tatouages, des matières brutes (bois, papier kraft) et quelques visuels aux accents sud-américains.

S'il avait une idée plutôt précise de l'image et du message qu'il souhaitait transmettre, je ne me suis pas sentie limitée dans mon interprétation et dans mes choix graphiques. Cela m'a permis de créer une identité visuelle reflétant au mieux sa personnalité et celle de son lieu, en phase avec son positionnement et sa cible.


Description du lieu :

Situation : dans Nagarekawa, le quartier des noctambules, le centre névralgique d'Hiroshima la nuit.

Heures d'ouverture : de 18h à 5h du matin.

Ambiance et déco : Entre l'izakaya populaire modernisé et le dining bar. Un lieu où l'on peut aussi venir juste pour boire un verre.
Un lieu accueillant, ni snob ni réservé aux hipsters, ou l'on se sent à l'aise.
Un grand comptoir où l'on peut s'asseoir, quelques tables et des coins canapé.
Une porte d'entrée rose, beaucoup de plantes et de bois, des chaises et éléments de déco volontairement dépareillés, des couleurs pop, des bibelots un peu étranges, des magazines et livres d'art, un grand écran sur lequel sont diffusés des films comme Trainspotting ou des concerts comme Woodstock. Bref un lieu qui se veut ni trop hype ni trop intimidant.


Musique : reggae, ska, rock steady, hip-hop, rien de trop agressif

Cuisine : occidentale (ajillo, jerk chicken, pâtes, curry, jambon serrano sur le comptoir) et Japonaise "B gourmet" nostalgique (poisson grillé, oden, tulip karaage, nitamago...), tout en misant sur la qualité des produits.

Clientèle : Salarymen, jeunes, groupes de filles, fêtards, personnes seules ayant de discuter au comptoir, jeunes touristes étrangers ayant envie de goûter à l'ambiance locale tout en sentant à l'aise