Poes & JoBer // Gilgamesh - La fin de la route - Lure
Poes & JoBer
Epopée de Gilgamesh - “La fin de la route” - tablettes IX - XI
Peinture murale réalisée dans le cadre du festival “Au pied des murs”, Lure, Haute-Saône, juin 2017

Rien de moins que la plus vieille histoire de l’humanité, gravée en écriture cunéiforme sur des tablettes d’argile il y a 5000 ans, l’épopée de Gilgamesh est un mythe fondateur mésopotamien qui narre les aventures de Gilgamesh, roi d’Uruk, et de son ami Enkidu, bravant le danger et les Dieux dans une vaine quête d’immortalité. 
L’incroyable richesse symbolique du texte interroge sur la quête existentielle, le sens de la vie et de l’amitié, questions fondamentales tout au long de l’histoire de l’Homme et au delà de ses civilisations et de ses frontières, et présente de troublants points communs avec la Genèse, de nombreux siècles avant son écriture.
Le récit offre en outre une vision très moderne du rôle du héros, et Gilgamesh qui dans le texte est présenté comme “celui qui surpasse les autres rois”, s’avère avec le recul comme le tout premier héros mais aussi anti-héros de l’Histoire, avec ses innombrables défauts et ses “haut-faits” finalement controversables, le rendant si attachant. 

Les Dieux, pour punir Gilgamesh, roi hors du commun mais orgueilleux, excessif et si détestable, ont donc créé Enkidu, son double de la nature. Mais, de force égale, les deux protagonistes, qui symbolisent l’antagonisme nature/culture, deviennent à l’issu d’un combat sans vainqueur des amis indéfectibles. L’épopée continue sur une série d’aventures des deux amis, puis les Dieux, excédés, tuent Enkidu, créant ce tournant essentiel dans l’histoire qui amène un Gilgamesh éploré à chercher le sens de la vie pour enfin accepter la mort.

Après avoir peint en 2016 un premier mur sur l'Épopée à Toulouse pour le festival Rose Béton, où nous traitions de la tablette V, et des aventures forestières de nos deux héros, nous avons donc décidé de peindre à Lure un mur sur les tablettes IX-X-XI, “La fin de la route”. 
Après les funérailles d’Enkidu, Gilgamesh larmoyant quitte Uruk et part errer à travers la steppe jusqu’aux confins du monde, au delà des monts jumeaux qui chaque jour gardent l’entrée et la sortie du soleil, pour rencontrer Utanapishtî, premier survivant du déluge, et lui demander ses secrets d’immortalité. C’est la fin de la longue route de sa vie, et le narquois Utanapishtî le renverra à sa condition de mortel, après une dernière épreuve qu’il ne pourrait emporter malgré sa simplicité.
        “La fin de la route” pose avec une pointe de décalage la question de l’amitié et de la fraternité au delà des aventures de la vie et de la mort, et propose de (re)découvrir le plus ancien récit du monde.
Poes & JoBer // Gilgamesh - La fin de la route - Lure
211
1,321
11
Published:

Poes & JoBer // Gilgamesh - La fin de la route - Lure

Gilgamesh epic last episode - mural art in Lure
211
1,321
11
Published:

Creative Fields