• Add to Collection
  • Tools Used
  • About

    About

    Wayward Arts magazine awards different Canadian design studios carte blanche to create a magazine. The assigned theme was “Counter Culture”. The … Read More
    Wayward Arts magazine awards different Canadian design studios carte blanche to create a magazine. The assigned theme was “Counter Culture”. The only restriction was on the paper we could use. Our idea: Mobile phones and social media accounts have become graveyards for the remains of our discussions. To restore their original value, we converted three actual digital conversations into relatable human experiences and printed them as separate chapters. The sealed magazine chapters have to be destroyed in order to be read—making the conversations disappear forever. The design pushes the boundaries of what constitutes a ‘magazine’, while the process forces readers to slow down and consider the true value of our conversations. _____ Le magazine Wayward Arts a pour tradition de donner carte blanche à des agences canadiennes de design pour créer un magazine. Le thème assigné était la contre-culture et l’unique restriction était sur le papier que nous pouvions utiliser. Notre idée : Nos téléphones et nos comptes de médias sociaux deviennent des cimetières où vont mourir nos idées et nos opinions, des plus importantes aux plus banales. Pour leur redonner leur valeur d’origine, nous avons converti trois conversations numériques en expériences tangibles et éphémères, en imprimant les discussions sous forme de différents chapitres scellés. Les lecteurs devaient déchirer le magazine, page par page, pour continuer leur lecture. De cette façon, ils détruisaient aussi le fil du dialogue à tout jamais. Le design repousse les limites du simple magazine, alors que le processus oblige les lecteurs à ralentir et à reconsidérer la vraie valeur de nos conversations. Read Less
    Published:

_

Wayward Arts magazine awards different Canadian design studios carte blanche to create a magazine. The assigned theme was “Counter Culture”. The only restriction was on the paper we could use.

Our idea: Mobile phones and social media accounts have become graveyards for the remains of our discussions. To restore their original value, we converted three actual digital conversations into relatable human experiences and printed them as separate chapters. The sealed magazine chapters have to be destroyed in order to be read—making the conversations disappear forever.

The design pushes the boundaries of what constitutes a ‘magazine’, while the process forces readers to slow down and consider the true value of our conversations.

_

Le magazine Wayward Arts a pour tradition de donner carte blanche à des agences canadiennes de design pour créer un magazine. Le thème assigné était la contre-culture et l’unique restriction était sur le papier que nous pouvions utiliser.

Notre idée : Nos téléphones et nos comptes de médias sociaux deviennent des cimetières où vont mourir nos idées et nos opinions, des plus importantes aux plus banales. Pour leur redonner leur valeur d’origine, nous avons converti trois conversations numériques en expériences tangibles et éphémères, en imprimant les discussions sous forme de différents chapitres scellés. Les lecteurs devaient déchirer le magazine, page par page, pour continuer leur lecture. De cette façon, ils détruisaient aussi le fil du dialogue à tout jamais.

Le design repousse les limites du simple magazine, alors que le processus oblige les lecteurs à ralentir et à reconsidérer la vraie valeur de nos conversations.