the grid - datacenter

  • 1132
  • 52
  • 0
  • images © Olivier Campagne
  • Ground floor and roof / Plan de niveau et toiture
  • Façades / Façades
  • Sections / Coupes
  • Concep model / Maquette concept
  •  
     
    This concept for a turnkey datacenter is based on the design of a singular envelope, able to adapt bespoke demands and carrying a strong identity. It holds in the idea of a 2.5 m three-dimensional grid, which covers all buildings and landscape with its infinite pattern, at the crossroads of industrial construction techniques and the imaginary of the digital world. The envelope is composed with standard structural elements used in industrial architecture, allowing quick delivery and great modularity. Its structure, made out of square section steel beams holding a black metal grating, covers up a basic 300 m2 module, which can evolve in size according to clients' needs. The grid draws the structure and the parking, turning the datacenter into a digital object: a minimal and abstract volume that is perceived only by its outline.
    Between Sol Lewitt, Superstudio and the world of Tron, the square grid, abstract and infinite, is built up as a symbolic figure of the values carried by virtual worlds: high technology, speed, information, experimentation. A world that makes us harder, better, faster, stronger.
  • Pour répondre à la demande d’un concept novateur de Datacenter clé en main, nous proposons de développer une enveloppe singulière, à la fois capable d’évoluer en dimensions et de véhiculer une identité forte. Le concept de cette enveloppe tient dans l'idée d'une trame tridimensionnelle de 2.5m, répétée à l'infini qui couvre bâtiments et paysages, au croisement entre une construction de type modulaire et de l’imaginaire du monde numérique. Composée à partir d’éléments structurels standard, issus de l’architecture industrielle, la mise en œuvre de l’enveloppe permet des délais de chantier courts et une grande modularité. L’enveloppe est composée de profils acier de section carrée, soutenant une maille en caillebotis métallique noir. Elle recouvre les quatre façades et la toiture d’un module standard de 300 m2, dont les dimensions peuvent évoluer selon les besoins des clients. Cette trame définit la structure de l'enveloppe comme le dessin du parking, et rend le Datacenter semblable à un objet numérique : un volume minimal et abstrait dont on ne perçoit que les arêtes. Puisant chez Sol Lewitt, Superstudio et dans l’imaginaire de Tron, la trame carrée, abstraite et infinie, se construit comme une figure symbolique des valeurs portées par les mondes virtuels : haute technologie, rapidité, information, expérimentation, un monde des possibles en perpétuelle expansion.