Share
Project Views
121
Appreciations
3
Followers
8
Following
25
Directing, Film, Music
En 2001, Clément Martin fonde egotripDesign, un studio de créations visuelles. Depuis 2005, il participe à la création d’images monumentales projetées par Skertzo lors d'événements organisés dans le monde entier. Il a animé les vidéos dePlug In d’Alain Bublex pour une exposition à l'Art Museum of the University of Houston en avril 2005. Depuis… Read More
En 2001, Clément Martin fonde egotripDesign, un studio de créations visuelles. Depuis 2005, il participe à la création d’images monumentales projetées par Skertzo lors d'événements organisés dans le monde entier. Il a animé les vidéos dePlug In d’Alain Bublex pour une exposition à l'Art Museum of the University of Houston en avril 2005. Depuis ces dernières années, egotripdesign a été amené à se spécialiser dans le motion design pour divers clients tels que Grazia, la BNP, la SNCF, Givenchy ou encore Général Electrique.

Il réalise par ailleurs des courts-métrages abstraits (Immersion I et Porn TV, respectivement présentés au festival vidéoFormes 2003 et 2005) et des essais documentaires (Une infirmière à l’hôpital, The doormen). En 2007 il a réalisé Naître ?, son premier court-métrage de fiction qui a reçu le prix de l’originalité du festival international du très courts ainsi que le deuxième prix du concours Panasonic’Art. En outre il a été sélectionné dans différents festivals français et étrangers. En 2009 il réalise son deuxième court métrage Érinyes, comment je me suis débarrassé de ma culpabilité qui a participé a différents festivals en France et à l’étranger. il vient de réaliser son premier Clip pour le groupe The Donkey Dunker.

Depuis 2005, Clément Martin crée des vidéos pour différents metteurs en scène : Marcial Di Fonzo Bo (la Tour de la Défense, les Poulets n’ont pas de chaise, Loretta Strong). Sophie-Pulcherie Gadmer (Projet Shônagon), Bruno Geslin (Je porte malheur aux chiens…), Christophe Perton (Hop là, nous vivons, Acte, la Folie d’Héraclès) ou la chorégraphe Carlotta Sagna (Oui, oui, pourquoi pas en effet), dans le cadre de spectacles programmés à Paris au Festival d’Automne, au Théâtre de la Ville, à la Comédie Française, au Théâtre de l’Est Parisien, au Festival d’Avignon ou encore à Temps d’Images.

Il est soutenu par le D-lab de l’association Dédale pour son installation interactive l'Ombre d’un doute qui a été présentée dans différents festivals numériques (Ososphères, Émergence, Nuit Numériques).

Clément Martin est diplômé du CELSA (Paris IV Sorbonne-École des Hautes Études en Sciences de l’Information et de la communication) en 1999. Il sort de même diplômé de l’ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris) en 2004. Entre temps, en 2003, il est l'élève de la Cooper Union for the Advancement of Science & Art, à New York où il y présente, en collaboration avec Ritsuko Nomura, une performance intitulée « (…) », donnée dans le Great Hall de la Cooper Union. Avec cette dernière et Marie Bertrand, ils présenteront Spasm, une performance réalisée dans le cadre des Ateliers A.I.R. (Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts). Read Less
Member since: