Showcase & Discover Creative Work Sign Up For Free
Hiring Talent? Post a Job

Bēhance

FrontStalag 122 : Derniers jours avant la mort !

  • 72
  • 1
  • 0
  • Une série pour ne pas perdre la mémoire ...
     
    J'ai visité l'ancien camp de transit de Royallieu, comparable à celui de Drancy. Ce lieu est devenu le Mémorial de l'internement et de la déportation. J'ai vraiment trouvé cette visite intéressante mais aussi, et surtout, très éprouvante. Un endroit émouvant dont on ne peut ressortir indemne !
    Je souligne qu'il n'y avait pas de torture à proprement parler dans ce stalag malgré son appellation de camps de concentration, mais cela n'en reste pas moins un lieu de barbarie.
     
     
    J’ai voulu aller plus loin et partager cette histoire en réalisant un diaporama dont voici le lien direct : http://www.squal-focale.com/blog/Diapos/Frontstalag122.exe
    Un montage dans lequel j’ai tenté de faire passer l'émotion de cette ambiance pesante. A chaque fois que je regarde ce reportage j'ai toujours cette étrange boule oppressante qui me noue et me laisse sans voix !

    Il y a pas mal à dire sur ce diaporama :
    Au total deux lieux visités, le camp de Royallieu et la gare de Compiègne pour les wagons (en 3 prises de vue, une 1/2 journée dans le camp et deux 1/2 journées à la gare).
    Puis a suivi un bon mois (à temps plein) de travail : Repérage, me rendre sur place le jour où la météo était favorable pour les prises de vue en extérieurs, ensuite le traitement de l'ensemble ...
    Une partie non négligeable du travail fut la collecte des bandes son (voix) sur le site de France3, dans différents reportages de ma vidéothèque sur la 2ème guerre mondiale et les camps d'internement, et enfin dans quelques documents trouvés sur YouTube.
    Ensuite il m'a fallu isoler les voix, les mixer puis les niveler au niveau des DB pour que tout cela reste cohérent.
    Puis j'ai cherché longtemps la bande son (musique) pour retomber sur un classique que j'avais sélectionné dès le début, je vous laisse le découvrir par vous même.
    Vient ensuite le montage bande son musique et voix avec écrêtages, nivelages, raccords, césures, etc.
    Enfin il y a eu le montage et je vous passe les versions 1, 2, 3 etc. avant de produire cette version finale que je vous livre aujourd'hui

     
  • "Le camp de Royallieu"
     
    Ce stalag comptait 24 baraquements visibles sur cette prise de vue d'une photographie aérienne. (Autrement dit : c'est la photographie d'une photographie)
     
  • "Dans ta chair"
     
    A l'entrée du camp, une phrase de Robert Desnos plante le décor.
     
  • "Frontstalag 122"
     
    Aujourd'hui il ne reste que 3 baraquements, une chapelle et le tunnel d'évasion.
     
  • "Lits superposés"
     
    Un ancien dortoir vidé de ses lits mais dont les rectangles symbolisent les lits superposés.
    20 par chambre, 12 chambres par baraquement, 24 baraquements, 5 760 prisonniers minimum.
    Sachant que chaque détenu restait en moyenne un mois, 39 564 prisonniers furent déportés vers les camps de la mort depuis Royallieu !

     
  • "Le couloir de la mort"
     
    Ce Stalag regroupait différents "types" de prisonniers.
    Parmi eux juifs, communistes, prisonniers politiques et russes étaient les plus nombreux. Ils logeaient en ces lieux !

     
  • "Laids barbelés"
     
    Une image simple et forte, ce qui sépare le bien du mal ... ou inversement ?
     
  • "Sombre machinerie"
     
    Ce vestige des trains de la mort est visible à la gare de Compiègne.
     
  • "Le convoi"
     
    Une lettre retrouvée d'un témoin qui a assisté à l'un des nombreux départs de convois pour l'Allemagne fait état de 100 déportés par wagon. Au total 31 convois sont partis entre mars 42 et août 44 transportant 39 564 déportés !
     
  • "Si c'étaient des Hommes"
     
    Titre et composition inspirés du récit autobiographique de Primo levi ...
     
  • "L'avenir est un long passé !"
     
    Fort heureusement, les trains pris ici à quai sont aujourd'hui des trains de marchandises. D'où ce traitement sombre et la faible profondeur de champ pour garder "l'esprit" de la série.
     
  • "HL122H529"

    Sur ces murs sont projetées les photos de l'enregistrement des prisonniers avant leur déportation.

     
  • "HL122H822"
     
    Ironie du sort, beaucoup avaient le sourire d'après des lettres retrouvées, ils pensaient partir travailler en Allemagne.
  • "HL122H2558"
     
     
  • "HL122H2578"
  • "La liste"

    39 564 prisonniers furent déportés vers les camps de la mort depuis Royallieu.