Showcase & Discover Creative Work Sign Up For Free
Hiring Talent? Post a Job

Bēhance


  • Au Singulier

    How do we behave in this world, how do we represent ourselves to the other, and how do we see others?
    The position of the "I" is influenced by many different causes, and we used this series to represent the different influences that an individual has to face to become someone in this world...
    We chose to use several surrounding models, mannequins, mirrors, etc. to draw lines into the main subject while at the same time representing something about the inner character.  In doing this we have applied different methods of lighting the subjects and surrounding aspects.  We have paid close attention to make sure that every aspect of the photo adds even more to the ambiance that we are trying to create.  Tones, Lines, Textures, Poses, Expressions, all lead to and surround the central character.

    "J'ai pour me guérir du jugement des autres toute la distance qui me sépare de moi." (Antonin Artaud)
    Le monde qui nous entoure est celui qui nous forme.
    Chaque petit detail que l'on peut percevoir, nous modelise, nous module.
    Dans cette serie nous nous penchons sur les differents facteurs qui nous influent 
    aux plus profond de nous meme.
    Nous nous sommes ainsi interesse a la "masse sans visage"
    celle a laquelle nous devons constamment faire face, car elle reprend la "morale" generale,
    celle que nous inflige la societe, et dont il est souvent preferable de rester eloigne...
    La representation des differentes facettes du moi, les aspects de notre pensees propres, les luttes et oppositions qu'il peut exister en notre fort interieur...
    La representation des formes de notre corps en tant que determinant du "moi" que nous laissons paraitre,
    les idees exterieurs qui nous hantent et finissent par nous determiner, 
    ou encore l'aspect que l'on donne a ceux qui nous entourent, et l'utilite qui en decoule.

    DosSantos/Lemone


  • Au Singulier

    Au milieu de “les moi”
    Notre hôte de Veronese , s'est sculptee en soi.
    Parcourant le damier, poursuivant la Nomade
    Le Cavalier s'en est alle, par dela l'aube
    Les ombres de ceux qui le possede
    Ne sont-elles pas les reflets qui le hantent?
    Les facettes de l'esprit prennent les commandes
    Nos masques sont invisibles, pour celui qui le demande...
    Seul le soldat au cœur d'or
    Peux les enfermer en dehors
    Les images que l'on se donne
    Nous forment quant on l'ordonne
    Libère ton esprit petit prince
    Nourris tes envies qui sont minces
    Observe la multitude,
    Tout est tourne vers toi
    C'est dans la solitude,
    Que tu deviendras Roi